Vous créez un étage supplémentaire, c’est parfait. Cependant, le choix de l’escalier pour combles amenages n’est pas si simple, il faut penser en termes de circulation et de liaison étage et rez-de-chaussée. Lorsqu’on se lance dans l’aménagement de comble, on ne se doute pas nécessairement que la question de l’escalier est importante. Les facteurs principaux qui peuvent influencer le choix de l’escalier pour combles amenages sont liées à la nature des combles eux-mêmes. Mais aussi à ce que vous en ferez, et à quelle intensité ils seront utilisés.

Un escalier pour combles amenages, c’est quoi ?

Poser la question de l’escalier paraît saugrenue. Cependant, l’escalier est d’abord un moyen de rejoindre l’étage, et à ce titre, il doit répondre à des exigences de praticité et de sécurité. Mais c’est aussi et surtout dans les maisons à combles aménagés, un élément esthétique. En effet, bien souvent, il est implanté dans l’entrée, ou même dans le séjour. Il doit alors être à la fois élégant et solide.

Auparavant, les escaliers des maisons étaient cachés. Les architectes le savent mieux que personne, dorénavant l’escalier se donne à voir, il doit faire partie du décorum. Dès lors, les critères de choix sont multiples, à la fois sur la couleur, les matériaux, et le design. Les fabricants proposent toute sorte de modèles, de plus en plus adaptés aux espaces exigus.

Petit escalier pour combles amenages : est-ce possible ?

Si vous connaissez l’endroit d’implantation de l’escalier, vous avez alors une idée des contraintes spatiales. Comme la taille de la trémie, la longueur disponible jusqu’au mur, ainsi que la hauteur sous plafond. Poser un petit escalier est possible dans une certaine limite, parce que monter dans vos combles aménagés en pièces de vie doit se faire en toute fluidité.

La norme XP P21-211 impose que la taille de la trémie doit correspondre à l’échappée. Pour faciliter la sortie des piétons de l’escalier à l’étage. La hauteur minimale entre le palier et le plafond doit être de 1,90 m. La même norme rend obligatoire la présence d’une main courante, à 90 cm des marches, du côté du vide. Ainsi qu’une hauteur de marche constante sur toute la longueur de l’escalier.

Quels types d’escalier pour combles aménageables ?

Il est toujours question de place restreinte lorsque l’implantation de l’escalier se fait après la construction de la maison. Qu’il s’agisse de combles aménageables ou de combles aménagés. Cependant, il faut poser un escalier classique si l’étage est composé de pièces de vie. Pour prévoir son implantation, le palier d’arrivée doit avoir une taille minimale d’au moins 70 cm.

4 types d’escaliers classiques existent. L’escalier droit, le plus simple, le moins cher, mais le plus encombrant. Il a besoin d’un mur d’appui de 6 mètres. L’escalier quart tournant, le mur d’appui doit être plus long (7 m). L’escalier deux quarts tournant (mur d’appui de 4 ou 5 m). Et enfin, l’escalier hélicoïdal. Son mur d’appui est de petite taille (moins de 3 m).

Escalier pour grenier aménagé : le type gain de place

Lorsque le manque de place est criant, vous pouvez prévoir d’installer un escalier à pas japonais ou de type échelle de meunier. Cependant, s’ils permettent de gagner beaucoup de place, ils ne sont prévus que pour de rares ascensions. Ils ne sont pas non plus adaptés pour les jeunes enfants ou les personnes âgées.

Plus extrême, il est aussi possible d’installer des marches suspendues, à condition de pouvoir les implanter sur un mur en béton ou en parpaings. Mais ces escaliers sont prévus pour permettre l’accès à des combles aménagés de faible hauteur ou des greniers aménagés. Vous ne pourrez pas les utiliser fréquemment.

Escalier pour comble aménagé : tout dépend de l’aménagement !

Toute la question de l’escalier est liée à la nature des combles qui sont aménagés. S’il s’agit d’aménager combles de faible hauteur, un escalier gain de place peut suffire. En revanche, lorsque vous pouvez créer un vrai deuxième étage avec chambres et salle bain par exemple, alors un escalier pour grenier aménagé n’est clairement pas suffisant. Dans tous les cas, prévoir un éclairage dédié, avec les interrupteurs en haut et en bas des marches.